C'est quoi un homme heureux ?

L'homme le plus heureux est celui-là qui fait le bonheur d'un plus grand nombre d'autres. La notion d'un homme heureux n'est pertinente que dans un monde en perpétuel changement, où des événements joyeux et tristes peuvent advenir. Le temps paraît donc être la condition de possibilité du bonheur ainsi que du malheur. Cependant, les vicissitudes de la vie semblent mettre en danger la stabilité. Qu'est-ce qu'en réalité un homme heureux ?

heureux

Un homme heureux s'entoure de gens heureux

Les personnes qui sont entourées de gens heureux ont une forte possibilité de vivre heureux, eux aussi. Ils peuvent même demeurer ainsi, car le bonheur est contagieux. D'ailleurs, la bonne humeur s'accompagne souvent d'une agréable journée lorsque l'on est en bonne compagnie.

Cependant, une émotion heureuse ne suffit pas à rendre un homme heureux. Il est possible de se sentir heureux, tout en côtoyant des hommes qui le sont moins. Soit, en se trouvant soi-même dans une situation difficile qui pourtant fait du bien. Ces situations demandent notre sagesse et mobilisent nos potentialités. Le bonheur des amitiés ne se trouve pas dans le silence absolu, dans l'absence de conflits ou de complexité.

Les gens heureux cultivent la résilience

Les personnes heureuses savent transformer les épreuves en joie et ne se laissent pas enfermer dans la désolation. Elles ont la capacité de se relever en tout. Il nous faut prendre conscience qu'il y a en tout Homme, des forces qui orientent vers la bassesse et que d'autres sont comme une voie vers la lumière. Malgré la vie difficile et les dures épreuves imaginables, certaines personnes parviennent à retrouver le bonheur.

Ils agissent pour être heureux

Un homme heureux n'attend pas que le bonheur vienne à sa rencontre. Il est actif dans la recherche et dans l'expérience de tout ce qui peut agrandir son désir de vivre heureux. Il s'agit de s'ouvrir à un ensemble de questions sur soi pour renforcer notre sentiment de joie.

L'homme heureux s'interroge aussi sur la manière dont il peut se sentir apaisé. Cela peut bien évidemment passer par l'identification des échecs intérieurs et des difficultés extérieures, puis par une écoute attentionnée. Tout dépend de la façon dont le désir se fait sentir. Être heureux revient à développer une forme de vigilance et d'amour pour soi, qui s'élargit ensuite aux autres.

Les hommes joyeux sont dans le don

Tous les hommes heureux sacrifient une partie de leur temps à faire du bénévolat. Ils écoutent et servent les personnes de leur entourage qui éprouvent le besoin. Donner procure une joie de soi-même. Cela aide à parfaire, à renforcer l'estime de soi et à nourrir aussi ses désirs personnels. L'altruisme est une avancée de la culture, une recherche qui est liée à la manière dont l'homme agit.

Un homme heureux ne se sert pas uniquement de l'autre pour combler ses attentes. Ce n'est pas l'argent qui fait le bonheur, mais plutôt la qualité des relations liées avec les autres. Les échanges sociaux nous sont donc assez bénéfiques. Les autres constituent, également, le facteur principal de notre bien-être.

Il ne s'agit pas de se contenter de la quantité, mais bien évidemment de la qualité de nos relations proches. Elles préservent nos corps et nos cerveaux. L'étude a montré que ceux qui ne peuvent pas compter sur les autres risquent un grand déclin de la mémoire. L'absence totale de lien avec les autres est dangereux.

Ils voient le bon côté des choses

Être optimiste est une condition primordiale pour être heureux. À la différence des pessimistes, les optimistes pensent qu'après la pluie, il y a toujours le beau temps. Ils comptent sur leurs ressources pour profiter de chaque circonstance, telle qu'elle soit. Seul un travail sur soi peut aider à changer de caractère intérieur. Cela passe par la quête des évènements, des images liées à sa jeunesse.

Enfin, il faut préciser également que les gens heureux s'ouvrent à la spiritualité. Les œuvres spirituelles, à savoir prier, méditer, adorer, sont des pratiques religieuses. Elles ont des conséquences positives sur la santé psychique. Plus précisément, tout homme a quelque chose de religieux en lui. Le caractère sacré et salvifique des religions contribue au sentiment de bonheur.

Être à l'écoute de soi puis de son prochain, prêter attention à ce qui provient de soi en termes de sentiment. Cette ouverture à soi et aux autres est constitutive du bonheur d'être.